Respiration

La façon dont nous respirons nous affecte mentalement et physiquement . Comprendre et contrôler le processus de respiration permet des mouvements constants, une posture correcte par le contrôle du stress mental (douleur ou peur) et d’aider à la relaxation.

Une fois que vous commencez à comprendre la respiration, il est même possible de contrôler le rythme cardiaque et la pression artérielle dans différentes parties du corps.

La respiration est la fondation sur laquelle le Systema est construit. Sans l’étude de ce domaine, tout le reste est inutile. Pratiquez les exercices de respiration lentement, en engageant seulement les muscles nécessaires pour accomplir le mouvement.

Les exercices rapides font monter la tension de la personne et elle bougera de façon saccadée. Retenir sa respiration (consciemment) pendant les exercices renforce l’esprit. Les mouvements rapides peuvent vous rendre nerveux.
Dans les exercices lents, concentrez-vous sur l’expiration. Le corps prendra de lui-même l’air dont il a besoin, cela évite la sensation d’avoir la tête “légère” à cause de l’hyperventilation.

Quand vous frappez, sentez le contact du coup avec le corps et expirez, si le coup commence à entrer dans le corps expirer fortement. Lorsque vous êtes confrontés à la douleur, continuez à vous concentrer sur votre respiration, principalement sur elle. Cette concentration éliminera une grande part de la douleur de votre esprit conscient, en cas de grande douleur, expirer par saccades.

Inspirez par le nez et expirez par la bouche.


Exercices de marche :
1- Inspirez pendant la durée d’un pas, puis expirez pendant la durée d’un pas ; ensuite inspirez pendant la durée de deux pas et expirez pendant la durée de deux pas ; et ainsi de suite jusqu’à arriver à quinze pas. Faites des footings en trottinant et en pratiquant cette méthode avec cinq ou dix pas. (Un professionnel peut courir en inspirant sur une durée de vingt pas !).
2- Pour ajouter du stress, courez en levant les bras au-dessus de la tête. Compensez le stress par la respiration.
3- Courez en ayant les bras tendus à hauteur des épaules, paumes dirigées vers le ciel, après 1 ou 2 km, vous vous apercevrez que vous courez de façon plus détendue, à la manière d’un chat.


2007-2017 © Systema France - Tous droits réservés :: Site propulsé par Spip :: fil RSS 2.0 :: 560438 visites