À propos

Jérôme Kadian commence la pratique des arts martiaux au Liban en 1979, par le Karaté de l’école Kyokushinkai. Il pratique cette discipline jusqu’en 1989 et participe à plusieurs compétitions nationales. Il commence à l’enseigner en 1987 (instructeur fédéral) et obtient son 2 e dan en 1988. En 1987, Jérôme découvre le Kick-boxing qu’il pratique parallèlement à l’enseignement du Kyokushinkai.

En 1989, Jérôme arrive en France en tant que membre de l’équipe nationale de Kick-boxing du Liban, avec laquelle il participe à une compétition internationale à Paris. La guerre civile faisant rage au Liban, Jérôme décide de rester en France.

A Paris, il découvre la boxe thaïlandaise, qu’il pratique avec André Zeitoun pendant deux ans. Il pratique également le Wing Chun avec Didier Beddar.

En 1992, Jérôme découvre le Kali (art martial philippin) qu’il pratique avec Jeff Espinous jusqu’en 1998. Il obtient un certificat d’instructeur par Jeff Espinous, puis un autre par le grand Maître de l’école Inayan escrima, Mike Inay.

Jérôme découvre le Systema en 1997. Il se rend à Toronto (Canada) en 1998, puis en Russie en 1999, pour apprendre à la source avec les grands Maîtres russes. Depuis 1998, il se consacre exclusivement au Systema. D’abord, Jérôme enseigne le Systema à des élèves pratiquant le Kali, avant de mettre en place un groupe officiel de Systema à Paris, en 2000. En 1998, il deviens le premier instructeur certifié par Vladimir Vasiliev en France, puis Senior Instructeur par Mikhaîl Ryabko et Vladimir Vasiliev en 2003.

Depuis 1998, il continue a voyager annuellement au Canada et Russie afin approfondir sa connaissance et suivre l’évolution de l’art…

En 2014, Jérôme décide de continuer son apprentissage et collaboration avec Valentin Talanov ( un des plus ancien élèves de Mikhail Ryabko), et devient le premier instructeur certifié de Systema Talanov en France.

Jérôme donne des séminaires de Systema ouverts a tout public et forme des futures instructeurs avec la méthodologie de Systema Talanov en France, en Europe, en Amérique latine et au Moyen-Orient.

Ces séminaires sont destinés aux professionnels comme aux particuliers, ayant ou non des connaissances en arts martiaux, et aussi dans les entreprises sous forme de cours de self défense, gestion de stress et relaxation.

Travail de temps en temps sue les création des scènes de combat sur des longues métrages.

Parallèlement à ces nombreuses activités d’enseignant, Jérôme continue à s’instruire en arts martiaux et participe à des séminaires dans différentes disciplines, comme par exemple, le Reîki, l’hypnose Ericssonienne, et le Ho’oponopono qui est l’adaptation pour le monde moderne d’un procédé traditionnel Hawaïen de résolutions de problèmes qui permet la libération et la transmutation des mémoires à l’origine des problèmes.